Freebox Server (Ultra V9/ Pop V8/ Delta V7 / Revolution V6 / Mini 4K)

  • Status Nouveau
  • Percent Complete
    0%
  • Task Type Anomalie
  • Category Freebox OS
  • Assigned To No-one
  • Operating System Tous
  • Severity Medium
  • Priority Very Low
  • Reported Version 4.7.9
  • Due in Version Undecided
  • Due Date Undecided
  • Votes
  • Private

FS#39406 - Impossible de gérer le RAID dans l'OS ou dans les appli Android

Bonjour à tous, Au boot de la box le RAID est fonctionnel. Manips faites dans Freebox OS / Tentative d’arrêt du Raid → “Erreur lors de l’arrêt du Raid” . L’état passe à Erreur, mais les disques restent actifs dans la fenêtre de droite. Tentative de redémarrage du raid → “Erreur lors du démarrage du Raid” Tentative de suppression du raid → “Erreur lors de l’arrêt du Raid” A priori un problème logiciel? pour info : il n’y pas de VM configurée Il est donc devenu impossible de gérer son raid, le supprimer, en créer un nouveau etc… La seule bonne nouvelle est que si on redémarre la box le raid redevient fonctionnel, mais reste impossible à gérer. Merci de m’aider et de m’expliquer l’origine de ce dysfonctionnement voire de le corriger !

Bonjour

Meme soucis pour ma part

Freebox delta FW : 4.8.9

4 Disques dans la box: Dont 3 en raid 0

Des que je veux éteindre le raid aussi bien par Freebox OS ou les applications comme Freebox files ou Freebox. Cela indique une erreur est survenue.

Sur ces disques de test il y a rien dessus. Tout le système tourne sur le disque dur 1

Cordialement

Bonjour

Avez-vous bien désactivé tous les services de partage réseau qui publient du stockage de la box sur le réseau ? (SMB, FTP,…)

Tant que des share sont actifs, il me semble normal que le raid ne puisse pas être stopper.

Cordialement
nbanba

Pour ma part, j’ai 4 DD montés en Raid5. Je veux simplement changer le raid5 en raid 0 mais impossible…

Bonjour,
Effectivement, j’ai stoppé le smb, rediriger le lieu de téléchargements sur une sle usb externe mais rien n’y fait…

Bonjour

@nbanba

Tous mes services tournent sur le disque 1 comme le repertoire de la Seedbox.
J’ai même désactivé le partage Windows, mon vpn. ftp pas mis en place

Et idem on ne peut pas stopper le raid.

Cordialement

Bonjour

Éteignez aussi les partages Apple.
Supprimez tous les share link, en gros faite en sorte que plus rien n’utilise le stockage.
Aussi vous pouvez sortir les disques de la box, et faire sur chaque disque un

dd if=/dev/zero of=/dev/sdX bs=1G status=progress

ATTENTION cette commande DÉTRUIT toutes les données du disque

Ça remettra les disques en mode sortie d’usine, et effacera le RAID présent.

Puis remettre dans la box les disques et créer un nouveau raid

Cordialement
nbanba

Bonjour

Désactivez aussi les répertoires d’enregistrement TV + de synchronisation de photos depuis les smartphones, etc…

Cordialement
nbanba

Bonjour

@nbanba Partage Apple déjà éteint
Synchro photo éteint

Meme soucis

Donc si il faut couper la seedbox comment on fait ? A savoir que le fichier qu’elle surveille et sur le disque 1 et non le raid. Et même désactivé l’erreur est la

Désactivez aussi les répertoires d’enregistrement TV: Ou trouve ton cette fonctionnalité ? Car pas d enregistrement programmé pour ma part

Et brancher les DD sur mon pc pour casser le raid pas de soucis, mais je préfère que ca soit possible par ma Freebox :)

Cordialement

@fystrack: il faut rediriger le répertoire (via la rubrique téléchargements) vers un support externe de stockage au RAID… Mais cela ne marche pas non plus…
Par contre, y-a-t-il un risque de ne pas pouvoir recréer un RAID?

Bonjour

Déjà désolé, je ne travaille pas pour Free, et je suis d’accord, il faut que ça fonctionne dans la box.

Si vous mettez les disques dans un pc pour supprimer le raid, vous pourrez également créer un nouveau raid qui sera reconnu par la box.

En effet les superblocks multi-devices sont directement stockés sur les disques et ils sont scannés au démarrage de la grappe raid.

pour créé le raid :
Créer 1 partition de type GPT sur chaque disque: type FD00
Puis: ATTENTION sda, sdb, sdc … peuvent être déjà utilisés par le pc quand le pc utilise des disques branchés en SATA
bien identifier avec la commande dmesg le mapping des disques de la box dans le /dev du pc

Création d’une grappe raid0
mdadm –create /dev/md0 –level 0 –raid-devices 4 /dev/sd[a-d]1

Puis
mdadm –stop /dev/md0

Puis vérifier (la grappe doit être “inactive”):
cat /proc/mdstat

Puis retirer les disques du pc et les remettre dans la box

Cordialement
nbanba

Déjà merci de nous aider… Un simple formatage complet ne peut pas suffire ?

Bonjour

Ayant une maîtrise plutôt inexistante des systèmes Microsoft Windows, j’ai du mal à me représenter ce qu’est un formattage complet.
En 1985, sur un ITT Xtra avec 512k de ram il existait hors OS une commande hardware appelée ‘lowformat’ qui faisait en gros un reset factory du disque en 24h contre un formattage classique sous MSDOS qui prenait ~90 minutes.
Est-ce ce type de formattage que vous appelez formattage complet ?

À vous lire je ne pense pas.
Avec ma compréhension de vos propos il s’agirait plutôt d’un formattage qui efface, puis réécrit le contenu de la table d’allocations sur le disque, mais sans être en mesure d’en changer la structure sous-jacente.

Les opérations que je propose plus haut dans le thread n’ont rien à voir, elles consistent à remettre les disques en mode “sortie d’usine” pour pouvoir créer les allocations hardware que l’on veux (mbr/ gpt/..) en underlay et ensuite définir en overlay la typologies de partition nécessaire (FD00) pour donner au kernel la possibilité d’agreger les disques et d’en stocker les données d’agrégation dans les superblocks physiques de ces mêmes disques qui seront scannés à chaque fois que le kernel essayera de populer le /dev avec des périphériques dit block devices.

Bien cordialement
nbanba

Bonjour nbanba,
Vous dites : “Supprimez tous les share link, en gros faite en sorte que plus rien n’utilise le stockage.
Aussi vous pouvez sortir les disques de la box, et faire sur chaque disque un

dd if=/dev/zero of=/dev/sdX bs=1G status=progress”

Comment faut-il procéder?
avec cmd?
Merci de m’éclairer!

J’ai essayé un formatage sous w10 mais impossible, le gestionnaire de disques Windows ne dit impossible de formater car dd protégé en écriture… :-(

Bonjour

En fait, manipuler le stockage sous windows, je ne recommande pas.

Il faut booter sous Linux ce qui est asssez facile :

Créez une clé usb avec un live ubuntu dessus : https://doc.ubuntu-fr.org/live_usb bootez sur la clé

puis lancez un terminal
puis tappez :
sudo su -

ATTENTION à bien identifier les disques !
Une solution est de débrancher les disques de l’ordi avant de procéder (la clé et la ram suffisent pour faire tourner un environnement graphique sous Linux)

Une autre solution est de boot sous linux, puis de lancer la commande ‘dmesg -wT’ (toujours dans un terminal, toujours en root (= après “sudo su -”))
Puis vous branchez le disque et vous voyez son adressse de périphérique mappé par le kernel : /dev/sda, ou /dev/sdb, … /dev/sdxy (si vous avez + de 26 disques SAS dans la machine)

Puis dans la commande dd fournie plus tôt dans le thread, il faut remplacer /dev/sdX par le /dev/sda ou /dev/sdb, etc… qui ce sera affiché quand vous branchez le disques.

par exemple , chez moi :

19:00:39 root@14RV-SERVER-731:~# dmesg -wT
   ...
[jeu. mai  2 19:01:30 2024] usb 3-3: new SuperSpeed+ USB device number 3 using xhci_hcd
[jeu. mai  2 19:01:30 2024] usb 3-3: New USB device found, idVendor=0bda, idProduct=9210, bcdDevice=20.01
[jeu. mai  2 19:01:30 2024] usb 3-3: New USB device strings: Mfr=1, Product=2, SerialNumber=3
[jeu. mai  2 19:01:30 2024] usb 3-3: Product: RTL9210B-CG
[jeu. mai  2 19:01:30 2024] usb 3-3: Manufacturer: Realtek
[jeu. mai  2 19:01:30 2024] usb 3-3: SerialNumber: 012345678922
[jeu. mai  2 19:01:30 2024] usb 3-3: Enable of device-initiated U1 failed.
[jeu. mai  2 19:01:30 2024] usb 3-3: Enable of device-initiated U2 failed.
[jeu. mai  2 19:01:30 2024] usb 3-3: Enable of device-initiated U1 failed.
[jeu. mai  2 19:01:30 2024] usb 3-3: Enable of device-initiated U2 failed.
[jeu. mai  2 19:01:30 2024] scsi host15: uas
[jeu. mai  2 19:01:30 2024] scsi 15:0:0:0: Direct-Access     inateck  M13              1.00 PQ: 0 ANSI: 6
[jeu. mai  2 19:01:30 2024] sd 15:0:0:0: Attached scsi generic sg12 type 0
[jeu. mai  2 19:01:30 2024] sd 15:0:0:0: [sdm] 1000215216 512-byte logical blocks: (512 GB/477 GiB)
[jeu. mai  2 19:01:30 2024] sd 15:0:0:0: [sdm] Write Protect is off
[jeu. mai  2 19:01:30 2024] sd 15:0:0:0: [sdm] Mode Sense: 37 00 00 08
[jeu. mai  2 19:01:30 2024] sd 15:0:0:0: [sdm] Write cache: enabled, read cache: enabled, doesn't support DPO or FUA
[jeu. mai  2 19:01:30 2024] sd 15:0:0:0: [sdm] Preferred minimum I/O size 512 bytes
[jeu. mai  2 19:01:30 2024] sd 15:0:0:0: [sdm] Optimal transfer size 33553920 bytes
[jeu. mai  2 19:01:30 2024]  sdm: sdm1 sdm2 sdm3
[jeu. mai  2 19:01:30 2024] sd 15:0:0:0: [sdm] Attached SCSI disk


Donc si je voulais faire l’opération décrite, il faudrait que j’utilise :
/dev/sdm

dans la commande :
dd if=/dev/zero of=/dev/sdm bs=1G status=progress”

PS: perso je n’utilise pas de live distrib sur support usb (ni de windows d’ailleurs), mais je boot directement sous linux depuis internet en utilisant iPXE :
au démarage de la machine, j’entre dans le menu iPXE
puis je sélectionne : iPXE SHELL
et j’entre :

kernel https://kali.download/kali/dists/kali-rolling/main/installer-amd64/current/images/netboot/debian-installer/amd64/linux console=ttyS0,115200n8
initrd https://kali.download/kali/dists/kali-rolling/main/installer-amd64/current/images/netboot/debian-installer/amd64/initrd.gz
boot

Et là, magie, 3 minutes après j’ai un linux tout neuf fraichement démarré sans disque dur depuis internet et prêt à l’usage.

PS2 :

Pour manipuler les disques de la Freebox, n’utilisez SURTOUT pas l’utilitaire ‘diskpart’ de Windows, vous risquriez de tout casser.

La Freebox à un noyau Linux et utilise :
vfs (virtual file system)
mdadm (multi-device)
dmsetup (device-mapper)
+ des file systèmes Linux (xfs, ext4, etc…)

Il est donc plus que déconseillé d’essayer de manipuler ces disques sous windows.
Il est (quasiment indispensable) d’utiliser une machine Linux ou éventuellement unix type FreeBSD ou en dernier lieu un unix type macOS (bien que macOS et son kernel darwin apportent plein de restrictions et j’ai toujours trouvé plus délicat de compiler des trucs comme multi-device (mdadm) ou encore ext4 ou XFS sous macOS que d’installer les paquets tout fait sous Linux )

Cordialement
nbanba

Bonjour

Alors je me répete, oui mais ATTENTION:

Pour la commande ‘dd’, “un disque protégé en écriture” n’existe pas, dd écrit quoi qu’il arrive
Quelques très rares disques à l’helium comme ceux des telescopes disposent d’un switch physique à enclencher sur le disque pour le protéger en écriture mais c’est très rare comme disques et ça m’étonnerait que vous ayez mis des disques à l’hélium dans la freebox, donc considérez que vos disques ne sont pas protégés (ni protegeables) en écriture

La seule protection contre dd si malheureusement qqn se plante en utilisant la commande, c’est d’arracher physiquement le câble du disque le + rapidement possible pour que le moins de dégats possible n’ait été fait.

Pour avoir une idée de la vitesse, chez moi sur un SSD Samsung QVO de 8T, dd écrit 1 giga en 2 secondes contre 1 giga en 5 secondes sur un disque rotatif de bonne qualité (sas 15k) et contre 5 giga en 2 secondes sur un nvme en GEN4x4

Cordialement
nbanba

Loading...

Available keyboard shortcuts

Tasklist

Task Details

Task Editing